Bureau et Conseil d'administration du 30 novembre : des partenariats renforcés

 

Les instances de l’EPF se sont réunies le 30 novembre dernier pour des sessions de travail bien chargées.

Ainsi, le Bureau a adopté 15 nouvelles conventions opérationnelles et 8 avenants.

Une convention opérationnelle a notamment été signée avec la ville de Saint-Brieuc et Saint-Brieuc agglomération pour concrétiser une expérimentation partenariale sur l’habitat et les copropriétés dégradées.

 

 

 

 

Il s’agira ainsi de tester si l’intervention de l’établissement permet ou non de faciliter la résolution de la problématique des copropriétés nécessitant d’importants travaux que les propriétaires des logements ne veulent ou ne peuvent financer.  L’expérimentation sera menée sur 7 immeubles et pourra entrainer la  en œuvre des solutions foncières spécifiques (réponse au droit de délaissement des propriétaires, acquisitions forcées …).

D’autres territoires volontaires pourraient être prochainement associés à la démarche. La convention, dérogatoire aux critères habituels d’intervention de l’EPF, n’implique pas la création de nouveaux logements sociaux mais permettra à la collectivité de maitriser et de requalifier ces logements souvent vacants et insalubres.


L’ordre du jour du conseil d’administration était également bien rempli avec l’adoption du Budget Initial et de la Taxe Spéciale d’équipement pour 2022.  

27 nouvelles conventions cadre ont également été approuvées démontrant ainsi la volonté des intercommunalités bretonnes de consolider leur partenariat avec l’EPF pour en faire bénéficier leur territoire.

 

 

 

Découvrez le programme pluriannuel d'intervention

Découvrez le programme pluriannuel d'intervention de l'EPF

Document stratégique incontournable, le PPI définit les objectifs et les modalités d'intervention de l'EPF.