Bureau du 13 mars 2018 : l'EPF s'engage dans un nouveau PPRT

10/04/2018

 

Lors du dernier bureau du 13 mars, l’EFP Bretagne a approuvé 20 nouvelles conventions opérationnelles.

 

Parmi celles-ci figure la convention opérationnelle à conclure avec Brest Métropole pour la mise en œuvre du Plan de Protection des Risques Technologiques (PPRT) dans le port de Brest.

 

Ce plan de protection vise à instaurer un périmètre de sécurité autour de deux entreprises classées « SEVESO » du fait du stockage de gaz inflammable et d’hydrocarbures. Au sein de ce secteur, les autres entreprises et activités implantées peuvent proposer des mesures alternatives visant à assurer la protection de leurs salariés et de leurs biens. En cas d’insuffisance de ces mesures, des mesures foncières peuvent alors être mises en place comme le droit de délaissement par les entreprises ou l’expropriation des sites à l’initiative de la collectivité.

 

Brest Métropole, signataire du PPRT a mobilisé l’EPF pour l’accompagner, dans le cadre d’une convention de 10 ans, sur les mesures foncières susceptibles d’être mises en œuvre dans les années à venir. Des mesures alternatives seront tout d’abord recherchées afin de favoriser le maintien des activités au sein du port.

 

Le financement de ces mesures alternatives comme foncières est prévu dans le  cadre d’une convention spécifique signée entre l’Etat, Brest Métropole, le Conseil régional, le Conseil départemental 29 et les deux entreprises Seveso.

 

Il s’agit du 4ème PPRT dans lequel l’EPF intervient, dans le cadre de sa compétence en matière de protection contre les risques naturels et technologiques. Celui mené sur la commune d’Elliant (29) est arrivé à son terme. Deux autres sont en cours à Vern sur Seiche (35) et Saint Hervé (22).

 

NouveauPPRT