Guémené-sur-Scorff (56) : 13 projets présentés par les étudiants de l'Ecole d'Architecture de Bretagne

12/03/2017

 

En septembre 2016, l’EPF Bretagne a conclu une convention de partenariat avec l’Ecole d’architecture de Bretagne et le CAUE 56 afin d’organiser conjointement un atelier d’architecture à destination des étudiants architectes de Master 1 et 2.

Guémené-sur-Scorff, commune du Morbihan intégrée dans la démarche expérimentale de revitalisation des centres bourgs menée par l’EPF Bretagne, a été retenue pour mettre en œuvre cet atelier. Le bureau d’études retenu dans le cadre de la démarche de revitalisation a également été associé à ce travail afin de s’assurer de la bonne cohérence des projets avec l’approche menée dans une visée plus opérationnelle.  

24 étudiants ont ainsi pu travailler sur le rôle et les apports potentiels des approches architecturales dans une démarche de revitalisation d’un centre-bourg, qui plus est dans le cas d’une commune au fort intérêt patrimonial. En effet, Guémené-sur-Scorff est labellisée « Petite Cité de Caractère ».  Après une visite et un diagnostic de la commune, les étudiants ont sélectionné 13 sites, répartis sur 5 secteurs, pour travailler sur leur programmation et leur insertion à l’échelle du centre-ville.

Le 6 février 2017, la municipalité de Guémené-sur-Scorff a convié les habitants à assister à la restitution de cet atelier. Les étudiants ont notamment produit des panneaux expliquant leur démarche, de la sélection des sites à leurs propositions d’approche architecturale ainsi que des maquettes à deux échelles différentes donnant à voir l’inscription de chaque site dans son environnement en trois dimensions et les bâtiments et aménagements en détail.

Ces productions donnent à voir le potentiel de plusieurs sites au travers de leur mise en lumière. Des propositions ont été faites tant pour des projets de logements en construction neuve dans une dent-creuse en bord du Scorff que pour des projets d’hébergement, d’aménagement ou d’équipement touristiques ou encore la création de locaux pour des artisans. Afin de permettre au plus grand nombre, habitants comme potentiels porteurs de projets privés, de prendre connaissance de ces hypothèses, les travaux des étudiants devraient être exposés dans le cadre de la démarche de concertation menée pour l’étude de revitalisation.  A disposition de tous, ils montreront ainsi des pistes d’intervention possibles et donneront à voir comment des projets architecturaux ambitieux et modernes peuvent s’imbriquer dans un tissu bâti ancien et patrimonial, contribuant à son dynamisme et à sa mise en valeur.  

 

Publication à la une

Un livret essentiel pour vous aider à rénover des logements et dynamiser votre centre-bourg !

 

Actualités liées