Habitat

Développement économique

Risques naturels et technologiques

Espaces naturels et agricoles

Préparer les opérations

Négocier et acquérir le foncier

Dépolluer et déconstruire

Mutualiser les bonnes pratiques

Dépolluer et déconstruire avant revente aux opérateurs urbains ou immobiliers : Lorient gare ( 56)

12/12/2017

 

Le projet de la collectivité

Lorient – Paris en moins de 3 heures, c’est le point de départ d’un grand chantier de renouvellement de la gare de Lorient, d’une entrée de ville et du cœur de l’agglomération. Lancé sous le nom de Lorient Odyssée, ce chantier comprend une gare tournée vers le centre-ville, une interconnexion optimisée par la création d’un pôle d’échanges multimodal ainsi que la création d’un nouveau quartier.  

 

L’intervention de l’EPF 

Pour mener à bien ce projet, Lorient Agglomération a sollicité l’EPF pour acquérir une partie du foncier nécessaire. En décembre 2016, le projet a connu une avancée certaine avec l’acquisition, par l’EPF, de trois secteurs indispensables à la réalisation de l’opération. Ce sont ainsi plus de 3 ha d’emprises ferroviaires qui ont été acquis auprès de la SNCF, ainsi que l’actuelle poste Place François Mitterrand qui va prochainement déménager dans la nouvelle gare.  

 

 

L’EPF accompagne également Lorient Agglomération dans la préparation de ce foncier avant son rachat par les promoteurs :

 

Dépollution des sols

Depuis 2013, l’EPF Bretagne est aux côtés de Lorient Agglomération, recherchant la meilleure prise en compte des questions de pollution des sols dans le cadre du projet urbain :

  • plusieurs campagnes de sondages ont été menées pour qualifier, quantifier et localiser au mieux les pollutions des sols, dans le même temps que se précisait le projet urbain ;
  • ces éléments ont permis à Lorient Agglomération d’avoir conscience des coûts induits par la gestion de ces terres polluées dans le cadre du projet, avant acquisition des terrains ;
  • l’EPF pourra être mobilisé pour effectuer certains travaux de dépollution, à la demande de la collectivité, préalablement à ceux des opérateurs dans le cadre de leurs propres projets immobiliers.

 

Ainsi, l’EPF a excavé environ 9 500 m3 de terres au droit des premiers îlots de projet. L’évacuation d’une majorité de ces terres s’effectuera par voie maritime. L’EPF et Lorient Agglomération ont souhaité mettre en place ce dispositif afin de profiter des infrastructures portuaires de la ville de Lorient et de réduire le bilan carbone occasionné par de longs et nombreux trajets de camions. Ce sont près de 450 trajets de camions qui ont ainsi été économisés.

 


Déconstruction de bâtiments

Dans ce cadre, l’EPF Bretagne a entamé début 2017 la déconstruction des bâtiments de la Poste et des services fiscaux. Sur ces emprises stratégiques seront réalisés l’aménagement du parvis de la gare et la construction d’immeubles mêlant commerces, bureaux et logements.

 


Cette opération s’est déroulée en 2 phases, en fonction des dates de libération des services hébergés dans les bâtiments à démolir (libération du centre de tri fin octobre 2016 ; libération de l’agence postale fin janvier 2017) et dans le but de travailler au maximum en temps masqué. Le délai d’exécution des travaux est en effet très contraint pour permettre l’inauguration de la nouvelle gare en mai 2017.

 


L’EPF a donc réalisé, dans un premier temps, les travaux de curage et de désamiantage du bâtiment des services fiscaux et du centre de tri de la Poste (niveaux R+4, R+3, et R+ 2 du bâtiment).

 


La deuxième partie des travaux (désamiantage de la Poste + déconstruction des services fiscaux, du centre de tri et de la poste) a débuté mi-janvier 2017, dès le départ des services de la Poste dans leur nouvelle agence située dans le bâtiment tertiaire de la gare récemment construite.Ces travaux sont réalisés dans un contexte urbain très contraint :

  • Délai d’exécution très court : 12 semaines ;
  • Voie de bus en circulation au pied du bâtiment à déconstruire ;
  • Travaux de nuit pour l’abattage afin de ne pas condamner la circulation des bus le jour ;
  • Mise en place de protection des avoisinants (nouvelle gare, activité commerciale à proximité, gestion des utilisateurs de la médiathèque…)  










Actualités liées